Pourquoi faire un questionnaire quantitatif ?

Avant de vous lancer dans une étude quantitative, il est important d'en comprendre l'objectif. Comme son nom l'indique, un questionnaire quantitatif va avoir pour but d'interroger un nombre élevé de personnes, dans le but de valider ou non, une ou plusieurs hypothèses.

C’est un outil incontournable pour réaliser une étude de marché de qualité. Les questionnaires quantitatifs permettent en effet de sonder directement une communauté sur un sujet donné. Quoi de plus représentatif ? On vous explique tout de suite ce qu’il en est !

Pour une étude de marché la plus représentative possible!

Le rôle de questionnaire quantitatif est de prévoir les réactions d’un marché, en interrogeant une audience plus restreinte. Bien entendu plus cette audience est large et ciblée, plus les résultats seront fiables… Par exemple, si je cherche à lancer un nouveau shampoing pour cheveux frisés, si j’obtiens 100 réponses de personnes ayant des cheveux frisés, je pourrais plus facilement prédire les réactions de ce marché, et m’adapter.

Les attentes que l’on peut avoir en diffusant un questionnaire quantitatif sont multiples et dépendants du contexte dans lequel celui-ci est réalisé.

Le service marketing d’une entreprise peut par exemple décider de réaliser une étude quantitative pour différentes raisons : Etudier le positionnement de marque, étudier le positionnement d’un produit (Prix, Design…), étudier ses clients, étudier une audience cible…

Un entrepreneur qui se lance peut lui, utiliser un questionnaire quantitatif pour définir les tendances d’un marché, tester son idée, et obtenir une grande quantité de feedbacks. L’étude quantitative peut ainsi lui permettre de confronter son idée/projet, avant sa conception. L’entrepreneur pourra alors ajuster sa stratégie et son produit grâce à une meilleure connaissance de son marché et de ses besoins.

Vous l’aurez compris, la grande qualité de l’étude quantitative, c’est de pouvoir interroger une communauté ciblée suffisamment grande pour être représentative du marché global. Vous pouvez alors leurs poser différentes questions pour valider les points clés de votre projet.

L’avantage de ce type d’étude, c’est qu’il permet d’obtenir des retours provenant de cibles qualifiées. Lorsque vous concevez le questionnaire, comprenez que vous interrogerez peut-être de futurs clients, votre cœur de cible leurs retours ont énormément de valeur !

Il faut cependant veiller à concevoir le sondage de façon réfléchies, sous peine de ne pas obtenir de réponses suffisamment fiables. Nous allons vous donner quelques conseils pour cela.

Questionnaire quantitatif, quelques précautions à prendre...

Si vous souhaitez exploiter au mieux les réponses obtenues, quelques éléments majeurs sont à garder en tête.

Qui sont les destinateurs du questionnaire ? Il est essentiel de savoir à qui vous souhaitez distribuer votre sondage. Le ciblage peut être plus ou moins large selon vos besoins, néanmoins essayer de restreindre aux maximums. En reprenant mon exemple de shampoing pour cheveux frisés, je peux par exemple exclure les chauves, et les cheveux lisses pour ne m’adresser qu’aux cheveux frisés. Mes réponses n’en seront que plus fiables.

Il faut poser les bonnes questions. D’où l’importance d’avoir des questions qui répondent à des facteurs clés de succès. Pour mon exemple de shampoing frisés, je pourrais par exemple interroger l’échantillon de prospects sur le prix de vente, en leur laissant 4 ou 5 possibilités. Je pourrais questionner sur leurs odeurs préférées, ou encore sur leurs attentes du shampoing idéal. Comme vous le voyez, le panel de questions est extrêmement large et dépend directement de vos besoins. Nous vous conseillons donc d’identifier les 2 ou 3 points clés, que vous souhaitez absolument valider.

Au bon moment ! Les questions doivent arriver dans un ordre logique, pour que les répondants comprennent au mieux ce que votre mission. Nous vous conseillons d’utiliser la ou les deux premières questions pour vérifier la qualité du répondant (par rapport à votre projet).

Plus les questions demandent un investissement important de la part du répondant, plus elles devront être placées à la fin, sous peine de décourager le répondant dès le début ! (La fil logique doit cependant être privilégier). Il est effectivement très délicat de demander une adresse mail dès la 1er question… En revanche, à la dernière question dans le cas où le projet plaît, il n’y aura aucun souci.

Ne pas faire de questionnaire trop long ! Ne posez que les questions qui vous intéressent réellement ! Plus il y a de question, moins votre questionnaire quantitatif obtiendra de réponses ! De plus, ajouter des questions complexifie l’analyse des données récoltées !

Si vous souhaitez créer un questionnaire pour créer une étude quantitative, allez regarder notre tuto sur la rédaction de questionnaire, on vous donne nos 5 conseils pour faire un bon questionnaire. Si vous souhaitez aller encore plus loin, commandez gratuitement notre Méga Guide en page d'accueil!

Vous l’avez désormais compris, l’étude quantitative est un outil redoutable. On le dit souvent : "mieux vaut prévenir que guérir", et c’est exactement l’objectif des questionnaires quantitatifs. N’attendez pas de lancer votre projet pour observer les résultats, et essayer de récupérer du feedback qualifié le plus tôt possible.

Si vous n’arrivez pas à obtenir suffisamment de réponses ciblées, demander un coup de main à Joe !