Structurer vos idées pour construire un projet

Dans l'article précédent, nous avons vu comment générer des idées, notez cependant qu'une idée peut être excellente, et ne pas fonctionner. L'exécution est selon moi le plus important, je suis d'ailleurs persuadé qu'une mauvaise idée bien exécutée à beaucoup plus de chances de réussir qu'une bonne idée mal exécutée. 

Pour maximiser votre chance de succès, vous devez donc structurez vos idées, de manière à pouvoir développer des stratégies et un plan d'action. Comment faire? On y répond dans l'article! 

Etudier le marché

Votre marché, c'est votre terrain de jeux, vous devez en comprendre les règles, les habitudes, les acteurs... Plus vous en saurez, plus vous serez légitime pour monter le projet et vous aurez de chance de gagner. Votre idée part d'un problème, l’objectif de votre étude de marché et de pouvoir quantifier du mieux possible ceux qui ont ce problème: Qui sont-ils? Pourquoi ont-ils ce problème? Comment font-ils pour le résoudre aujourd'hui? (Concurrents, produits de substitut...) Comment se comportent-ils?  

Pour trouver vos réponses, tous les moyens sont bons! Effectuez des recherches Google, dans des livres, si vos prospects sont facilement accessibles, contactez-les. Veillez à la pertinence des résultats que vous allez obtenir, votre entreprise sera plus ou moins orientée par les informations que vous trouverez. Pour en apprendre plus sur comment faire une étude de marché, venez ici.

 

Une fois votre étude de marché réalisée, vous pourrez plus facilement trouver des points de différenciation, identifier des marchés de niches. J'en ai déjà brièvement parlé dans l'article précédent, mais il est essentiel de ne pas vouloir plaire à tout le monde. C'est le meilleur moyen de créer une offre qui ne plaît à personne, de plus vous n'en avez probablement pas besoin. Je vous explique, si votre objectif est par exemple de générer 100 000€, vous avez alors plusieurs options:

Vendre 100 000 produits à 1€, 10 000 à 10€, 1 000 à 100€, 100 à 1 000€, 10 à 10 000€ ou 1 à 100 000€. Les options qui me semblent les plus pertinentes sont de vendre 1 000 produits à 100€ ou 100 produits à 1000€. Parmi votre marché global, il vous suffit de convaincre entre 100 et 1 000 personnes d'acheter votre offre. 

L'idée importante à retenir est qu'en spécifiant vraiment votre offre pour un segment de population particulier, vous allez pouvoir augmenter considérablement la valeur perçue par vos prospects. Plus la proposition de valeur est forte, plus vous vous simplifiez la vie d'entrepreneur.

Le business Plan

Le business plan est souvent présenté comme une étape incontournable. J'aimerais nuancer ces propos pour vous apporter ma propre vision sur le sujet. La rédaction d'un business plan peut être très chronophage, lorsqu'on se lance dans un projet, stopper son développement pour se consacrer à un dossier de 30 pages peut vite être frustrant. C'est la raison pour laquelle il y a pour moi, deux manières d'utiliser le business plan.

 

Lorsque vous vous lancez dans un nouveau projet, le business plan est pour moi un excellent outil pour vous aider à vous poser les bonnes questions. Effectivement, à la création d'un projet, il y a énormément de choses auxquelles il faut réfléchir, être en mesure de répondre à chacune des questions vous aidera assurément à structurer vos idées, votre projet. Néanmoins dans ce cas, j'évite personnellement de rédiger, je fais l'exercice pour moi, armé d'une feuille et d'un crayon. Si je vous déconseille de passer du temps à rédiger votre business plan, c'est tout simplement que vous devrez probablement le refaire un mois plus tard. Plus vous allez passer de temps sur votre projet, à le penser, à exécuter vos stratégies, et plus vous allez développer vos compétences dans ces domaines. Il me semble donc beaucoup plus constructif de concentrer mes efforts sur la réflexion et l'action, plutôt que sur la rédaction d'un dossier qui sera probablement obsolète 3 mois plus tard. 

 

En revanche, lorsque vous recherchez des financements, que ce soit par le biais de concours, d'investisseurs, ou autres, il vous sera impératif de rédiger le business plan.  Vous trouverez sur internet des guides qui vous expliqueront les différents modèles existants, et la marche à suivre pour créer le vôtre. Cela  va vous prendre du temps, et soyez sûr qu'il ne sera qu'à peine lu. Je vous conseille donc de porter une attention particulière sur le problème, votre équipe, et votre vision. Si vous êtes carré sur ces 3 points, vous me semblez bien parti. La pièce maîtresse du BP, c'est l'executive summary, un résumé d'une page qui explique votre projet. Les lecteurs commencent toujours par là, et s'ils ne sont pas convaincus, soyez sûr qu'ils ne prendront pas le temps d'aller plus loin...

Identifier les points de succès

Pour que votre projet puisse fonctionner et voir le jour, il est possible d'identifier des facteurs clés de succès. Pour les découvrir posez-vous tout simplement la question "Pour mener à bien cette idée, quels sont les points indispensables?". Soyez le plus généraliste possible dans un premier temps. Pour rendre l'exemple du tapis de souris connecté énoncé dans l'article précédent, de quoi ai-je besoin: d'un logiciel pour analyser la data collectée, de concevoir et produire le tapis, et d'avoir un endroit où le vendre. Si je parviens à surmonter parfaitement ces 3 challenges, j'aurai alors un produit susceptible de générer de bonnes ventes.

Les identifier clairement va vous permettre d'avoir une vue globale sur les différents objectifs, vous permettant d'avoir une offre qui fonctionne, vous savez quels défis sont à relever.

 

C'est également un excellent moyen de définir votre plan d'action. Lorsqu'on est entrepreneur, on a toujours pleins de trucs à faire, néanmoins il n'est pas toujours évident de savoir quoi... Je vous conseille donc de partir de vos facteurs clés de succès, et de rentrer petit à petit en profondeur, pour finir par avoir des tâches très spécifiques. 

 photo   Vous pouvez donc dresser un "arbre" semblable à celui-ci, dans le but de décomposer au maximum votre projet. 

L'idée est de partir du cœur de votre projet, puis de dégrossir le maximum possible, vous pourrez alors avoir une vision d'ensemble du travail à effectuer. Servez-vous de ces éléments pour prioriser les tâches à mener et constituez ainsi efficacement votre plan d'action!

Pour conclure...

Comprenez bien que lorsque vous vous lancez dans la création d'un projet, il n'y a pas vraiment de recette miracle. Ce qui marche pour un projet peut ne pas fonctionner pour un autre. Vous devez donc être dans une constante logique d'apprentissage et de remise en question. C'est ce qui rend l'entrepreneuriat si enrichissant. Néanmoins, s'il n'existe pas de recette miracle, il existe de bons réflexes et de bonnes questions qu'il est impératif de se poser.

Chaque semaine nous nous attaquons à une nouvelle thématique relatif à l'entrepreneuriat. Vous pourrez découvrir du Lundi au Jeudi, les articles les plus pertinents que nous avons trouvé sur le sujet, et le vendredi, notre avis  par le biais d'un article comme celui-ci. Pour ne rien rater, suivez-nous sur LinkedIn!